mercredi 23 septembre 2009

Dans la série le Miel et les Abeilles

Je suis sûre que vous allez être terriblement déçus mais ce billet ne porte PAS sur la série culte AB Productions, Le Miel et Les Abeilles*.

Aujourd'hui, deuxième volet sur la Reine Africaine et donc deuxième recette à base de miel, cette fois-ci sucrée. Elle à Table propose ce mois-ci une recette de pain d'épices à l'orange que je trouve parfaite. Je suis toujours contente de trouver LA bonne recette pour les grands classiques. Elle est aérée et un peu humide, bref, à l'opposé des pains d'épices que l'on trouve dans le commerce, à la fois secs et ultra-compacts.  Le mieux est d'utiliser un miel de sapin**. Il est un peu plus cher que les autres mais il serait dommage de faire l'impasse sur cette  dépense car son parfum se marie subtilement avec les épices et sa robe foncée confère au pain d'épice sa couleur caractéristique. Si, en plus, vous avez la chance qu'on vous ait offert un pot de marmelade d'orange maison...

PICT0132

En réfléchissant au choix d'un extrait de La Reine Africaine à vous proposer, j'ai d'abord pensé vous soumettre un passage sur le rôle des grands méchants laboratoires pharmaceutiques dans la destruction de l'environnement. Mais, j'ai abandonné ma croisade bobo à la lecture d'un billet d'Anaïk (du blog Le confit c'est pas gras) qui m'a fait beaucoup rire. Je vous propose donc un autre sujet de réflexion pour rester dans la même tonalité.

Comme je vous le disais, La Reine Africaine prend parfois des airs de documentaire animalier et ne saurait par conséquent échapper au passage obligé de la scène de reproduction. Et bien, chez les abeilles, ça ne rigole pas :

" - Et la reine ne sort jamait ?

- Quasiment pas. Une première fois, à l'âge de dix jours, pour l'unique vol nuptial, durant lequel une dizaine de faux-bourdons la remplissent de cent millions de spermatozoïdes, dont elle ne gardera que cinq à sept millions de spécimens. Mais tous ceux qui la fécondent y laissent la vie.

- Elle les dévore ? Comme la mante religieuse ?

- Non, elle n'y est pour rien. Au moment de l'éjaculation, l'appareil génital du mâle est arraché de son abdomen. Il tombe à terre et meurt instantanément.

Eros et Thanatos dans toute leur splendeur, songea Lara, qui y vit un joli sujet de réflexion. "

Copyright, 2008, éditions Jean-Claude Lattès, La Reine Africaine, de Christian Blanchard et Roch Domerego, p. 112.

Pain d'épices à l'orange :

Les quantités de sucres (miel + marmelade) font un peu peur. J'ai d'abord cru à une coquille. Mais en fait, c'est bien ça et ça marche.

  • 200 gr. de marmelade d'orange

  • 250 gr. de miel de sapin

  • 175 gr. de farine

  • 25 gr. de fécule de maïs

  • 2 oeufs

  • 1 sachet de levure chimique

  • 90 gr. de lait

  • 3 étoiles de badianes

  • 2 c. à c. de cannelle en poudre

  • 80 gr de beurre demi-sel

  • 1 c. à c. de mélange d'épices maison (cannelle, cardamome, gingembre, girofle)

 

Préchauffez le four à 170°.

Faites boullir le lait avec la badiane. Laissez infuser 10 minutes. Faites tiédir le miel afin de l'incorporer plus facilement. Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, la fécule de maïs, la cannelle et le mélange d'épices maison. Ajoutez le miel et la marmelade d'orange. Ajoutez les oeufs, le lait infusé sans les étoiles de badiane. Battez le beurre en pommade. Incorporez le à son tour. Battez la pâte jusqu'à ce qu'elle soit homogène.

Beurrez un moule à cake. Versez y la pâte. Enfournez une heure. Normalement, à ce stade votre maison embaume et vous croyez que c'est Noël.

Une fois cuit, lustrez la surface du pain d'épices avec une cuillière à soupe de marmelade d'orange. Pour un effet orangette, vous pouvez aussi le recouvrir de chocolat noir fondu. Dans ce cas, placez le pain d'épice au réfrigérateur afin que le chocolat se solidifie et forme une croûte.

N.B.:

* Si vous avez vraiment été déçus en apprenant que ce billet ne porterait pas sur la série, Le Miel et les Abeilles, sachez que vous avez de bonnes chances de tomber sur une rediffusion sur RTL 9 entre Salut les Musclés et Les Vacances de l'Amour.

*** Plus sérieusement, si vous ne savez pas où acheter votre miel et que vous habitez à Paris, Les Abeilles, (21, rue de la Butte aux Cailles 13è) est une adresse incontournable. Le patron est un peu brut de décofrage, mais devient locace dès que l'on aborde sa collection de miels du monde, rangée au dessus des étagères.

Posté par Devorerleslivres à 14:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Dans la série le Miel et les Abeilles

    Quel délice, ce blog! Entre belle écriture et recettes appétissantes... Une jolie combinaison! Bonne journée

    Posté par Marie, mardi 29 septembre 2009 à 13:36 | | Répondre
Nouveau commentaire