samedi 19 septembre 2009

Un polar bio

En m'emparant de La Reine africaine sur les rayonnages de la bibliothèque, je me voyais déjà transportée en plein coeur de l'Afrique. Les djembés résonnaient dans ma tête alors que la silhouette d'une femme élégante, parée de ses plus beaux atours se découpait sur la savane au crépuscule.

Et puis, j'ai lu la quatrième de couverture.

la_reine_africaine

copyright JC Lattes, 2008, La Reine Africaine, Christian Blanchard et Roch Domerego,

En "réalité", La Reine Africaine est un roman policier qui  se déroule à Paris, Quai des Orfèvres. Les scènes les plus exotiques vous conduiront dans la Drôme. Malgrè cette attente déçue, je n'ai pas reposé l'ouvrage. La Reine Africaine désigne une espèce d'abeilles particulièrement agressives  qui vivent en Afrique. L'auteur, par ailleurs apiculteur engagé, a eu l'idée originale de faire de ces petites bêtes l'arme du crime. L'intrigue est prenante, et ce, malgré de nombreux passages pédagogiques sur l'apiculture, intégrés directement au récit. Si vous êtes déjà incollable sur le monde des abeilles ou que vous avez fait une overdose de Maya l'abeille étant jeune, vous risquez de trouver quelques longueurs à ce roman, sinon c'est passionnant. Certaines pages cèdent un peu à la facilité, dans le style "la nature c'est beau, la mondialisation, c'est mal" mais globalement on y apprend beaucoup sur l'histoire de l'apiculture, l'importance des abeilles pour l'écosystème et l'environnement, les vertus thérapeutiques du miel...

Je vous parlais, la semaine dernière, de l'alimentation des détectives. Dans la Reine Africaine, ni whisky, ni kiosque à saucisses, ni plats en sauce, l'héroïne, une stagiaire profiler, ne mange que du très (trop ?) diététiquement correct. Ne comptez pas sur le pittoresque des bistrots parisiens enfumés, elle ne vous emmènera que dans des cantines japonaises de la rue Saint Anne. La littérature se fait toujours l'écho de nos moeurs et ce roman est le premier dans lequel je constate une telle incursion du bio, du diététiquement correct.

Je vous propose deux recettes, une salée, une sucrée, afin de profiter des fabuleuses vertus médicinales du goût du miel. Aujourd'hui, des samossas tourangeaux, à base de miel de châtaigner. Ce dernier favoriserait la circulation sanguine. Personnellement, je l'aime surtout parce qu'il est corsé et s'accorde bien avec la saveur noisette d'un Sainte Maure de Touraine un peu sec. Dans la semaine, je vous proposerai également une recette de pain d'épices à l'orange et au miel de sapin.

samossas_tourangeaux

Samossas tourangeaux (pour 16 pièces) :

  • 8 feuilles de brick

  • 1 Sainte Maure de Touraine

  • 4 c. à s. de miel de châtaigner

  • 1 branche de romarin

  • Huile d'olive

Préchauffez le four à 190°c.

Coupez en deux chaque feuille de brick afin d’obtenir des demi-disques. Huilez la feuille à l’aide d’un pinceau. Pliez en deux ces demi-disques en rabattant le côté courbe sur le côté droit. Vous obtenez ainsi une bande.

Déposez à l’une des extrémités de la bande une rondelle de Sainte Maure de Touraine, recouvrez la d’une pointe de miel et de quelques brins de romarin. Le romarin est assez fort, normalement 4 ou 5 feuilles suffisent.

Procédez au pliage. L’opération est très simple mais difficile à décrire. Vous trouverez de nombreuses photos et vidéo sur Internet détaillant la technique. L’idée c’est de rabattre un coin de la bande sur le bord opposé de façon à former un triangle et de répéter l’opération jusqu’à la fin de la bande, puis de collez ce qui dépasse à l’aide de l’huile d’olive. Mais une schéma vaudra mieux que toutes les explications du monde.

Placez les samossas sur une grille recouverte de papier sulfurisé. Enfournez 15 minutes à 190° à mi-hauteur. Servez chaud accompagné, par exemple, d’un Saint-Nicolas de Bourgueil.

Sainte_maure_de_touraine

Posté par Devorerleslivres à 01:45 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Un polar bio

    Chef Damien avait raison....prometteur ce blog, très prometteur. Tes photos sont très belles et la liason litterature et cuisine me feront souvent revenir !! Ravie de t'avoir rencontré et à bientôt !

    Posté par Aurore, samedi 19 septembre 2009 à 18:43 | | Répondre
  • Je découvre à l'instant ton blog et tout me ravit ! Je reviendrai par ici très vite

    Posté par Lilie, dimanche 20 septembre 2009 à 10:10 | | Répondre
  • Ce polar me fait envie! Ces samossas ont l'air bons comme tout...

    Posté par Marion, dimanche 20 septembre 2009 à 17:15 | | Répondre
  • J'ai testé la recette!! Un régal!

    Posté par Mimi, mercredi 23 septembre 2009 à 16:02 | | Répondre
  • Dévorer les livres

    Aurore, Lilie et Marion: merci pour ces retours positifs et encourageants.

    Mimi: contente que la recette t'ait plu. J'attends le dîner thaï maintenant...

    Posté par Simit, samedi 26 septembre 2009 à 22:27 | | Répondre
Nouveau commentaire